Mon enfant ne mange pas assez

            k6114881

Nous équilibrons nos apports alimentaires sur une période de 48 h.

Par exemple, si nous avons pris un repas dominical un peu riche, nous mangeons moins le soir, ou bien le lendemain.

L’enfant s’équilibre de la même façon, en s’alimentant bien certains jours et moins les jours suivants.

De plus, si vous lui proposez à manger pendant la période de digestion (qui dure quatre heures), il ne ressentira pas la sensation de faim qui ne se fait sentir qu’une fois que l’estomac est vide. Il est donc préférable de respecter ce temps de digestion et de ne proposer à manger qu’à heure fixe.

Si votre enfant mange de trop petites quantités à votre avis, la première chose à faire est de vérifier sa courbe de poids : si elle continue sa progression, l’apport alimentaire est suffisant pour son âge. Si par contre elle commence à stagner ou à chuter, il vous faut enrichir les petites portions prises.

  • Il y a différentes façons de procéder, selon les goûts de votre tout-petit ou bien selon vos façons de faire à la maison.

Voici donc quelques suggestions à mettre en place après la pesée, ce qui sera le point de départ objectif vous permettant de déterminer si l’approche entraîne une prise de poids.

  1. Ajouter des féculents à chaque repas en les variant le plus possible: de la blédine dans le biberon (salée ou sucrée) ou dans la purée de légumes; des pâtes faciles à mixer (les cheveux d’anges, les pâtes alphabet); les patates douces qui donnent une texture très douce une fois moulinées; les lentilles corail; les pommes de terre (qui donnent une consistence moins lisse); les desserts lactés à base de semoule ou de riz (à consommer au petit déjeuner, à midi ou pour le goûter); le tapioca (à ajouter au salé comme au sucré).
  2. Les fromages à pâtes dures apportent des matières grasses ainsi que du calcium. Le parmesan est le plus riche d’entre eux et sous forme de poudre, il se mixe très facilement dans la purée. L’apport calcique du parmesan est très intéressant. Si votre enfant n’aime pas le goût, faites l’essai avec d’autres fromages. Si le refus persiste, la pâte de fromage (le St Moret par exemple) est plus douce en goût.
  3. Vous pouvez ajouter un peu d’huile (en variant entre l’huile d’olive, l’ISIO 4 et d’autres huiles), du beurre ou de la crème fraîche selon le plat.
  4. Le lait de coco ajouté aux plats salés comme sucrés ajoute également des calories, si l’enfant accepte son goût assez fort.
  5. Eimages (1)t bien sûr, la mayonnaise et le ketchup apportent des calories supplémentaires tout en modifiant le goût des aliments.

Malgré votre envie de voir votre enfant manger des quantités plus importantes, sachez qu’il est préférable de lui préparer une petite portion bien enrichie (en suivant les suggestions données ci-dessus) que de le décourager en lui présentant une grosse assiette qu’il ne pourra jamais terminer. L’estomac ne s’habitue à une quantité plus importante que de façon très graduelle, alors soyez patient.

N’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui peut vous conseiller et vous proposer des façons d’enrichir les aliments sur prescription médicale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s