Mon enfant mange trop, trop vite, en gobant son repas

ImageLe tout -petit

Quand votre bébé pleure, vous avez peut-être tendance à lui proposer un repas, ce qui le calme tout de suite. Il prend alors l’habitude de s’alimenter souvent dans la journée pour se réconforter.

Il se peut que ce ne soit pas la faim qui le tiraille car au bout de quelques semaines, le bébé trouve son rythme et l’heure de la prise du biberon devient prévisible. N’hésitez pas à chercher ce qui peut le déranger si ce n’est pas l’heure de téter, en l’aidant à trouver son confort en l’emmaillotant  dans son lange, en laissant près de lui un foulard portant votre parfum, en vous assurant qu’il est dans un lieu calme et propice à trouver son sommeil ou son calme.  Image

Vers l’âge de quatre mois, vous pouvez introduire des aliments solides à la cuillère. Au début, votre bébé conserve un rythme rapide et les cuillérées se suivent à grande vitesse. Au fur et à mesure qu’il grandit, ce rythme ralentit et il peut alors échanger avec vous ou avec les personnes installées à table.

Il faut vint minutes pour que le sentiment de satiété fasse son apparition et si vous conservez un rythme effréné, votre bébé peut très bien ingurgiter une quantité bien trop importante pour son âge. Son estomac s’accoutume à des portions plus larges et si vous ne les réduisez pas, la prise de poids est trop importante. Il est impératif de respecter les consignes de votre pédiatre en ce qui concerne les apports alimentaires.Image

Votre enfant mange seul

Si votre enfant est déjà autonome et qu’il engloutit son assiette en deux minutes, voici quelques astuces qui pourront vous être utiles pour le ralentir.

  1. Tout en petit: favorisez un petit bol ou une petite assiette avec des couverts qui contiennent peu, comme celles utilisées pour les tout-petits. Même si votre enfant a tendance à remplir sa cuillère, il en prendra quand même un peu moins.
  2. Petites portions: au lieu de lui donner la totalité de son plat, servez-le une première fois pour le resservir une deuxième fois après un temps de pause. Ceci permet de ralentir votre bambin et de lui donner l’opportunité de ressentir un sentiment de satiété
  3. Peu de calories: réduisez l’apport de féculents et de protéines en respectant les conseils de votre pédiatre. Si votre enfant ne s’en satisfait pas, proposez-lui plus de légumes et/ou de fruits (sans ajoût de sel, de matières grasses ou de sucre).
  4. Plus d’efforts: variez la présentation des aliments pour que votre enfant puisse piquer avec une fourchette, tremper avec du pain etc….
  5. Plus de liquides: encouragez votre enfant à boire de l’eau pendant le repas ainsi qu’en dehors des repas. S’il n’accepte que les boissons sucrées, proposez-lui des sirops sans sucre (antésite ou citron par exemple) ou bien des tisanes (chaudes ou froides).
  6. Plus de fruits: finissez le repas par des fruits qui contiennent principalement de l’eauImage

 

Vous n’obtiendrez des résultats qu’après des efforts au quotidien. Il s’agit de mettre en place une autre hygiène alimentaire  et ceci prend du temps et beaucoup de patience. Effectuez les changements petit à petit en instaurant un changement par semaine par exemple.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s