La diversification alimentaire: quand commencer?

L’introduction des solides est un sujet qui intéresse beaucoup les parents ainsi que les professionnels. D’autant plus qu’aujourd’hui, il est possible de diversifier dès l’âge de quatre mois, si on en croit les rayons de céréales pour bébés. ImageIl y a aussi tout le questionnement autour des allergies alimentaires et le protocole qui permet de les éviter.

Je vous propose de regarder cette étape de plus près, comme toute étape du développement de l’enfant.

Jusqu’à l’âge de six mois, le nourrisson a besoin exclusivement de lait maternel ou de lait maternisé. Ceci est vrai également dans les mois qui suivent car c’est l’apport principal dont il a besoin.

Par contre, s’il en montre l’envie, il est possible de lui proposer de découvrir les solides, en sachant que ce qu’il parviendra à mettre en bouche et à avaler sera une toute petite quantité au début: le plus gros reste sur le bavoir… ou tombe sur la chaise haute ou à terre.

Image

Nous imaginons qu’à quatre mois (ou six), nos enfants sont soudainement prêts à gérer des solides. Donc, du jour au lendemain, nous arrivons avec notre cuillère et notre bouillie et nous tentons de faire « entrer » une certaine quantité dans la bouche du petit chérubin. Parfois sans grand succès… Pourquoi?

Tout simplement parce que votre enfant a besoin d’apprendre, tout comme il le fait pour toute autre capacité. Il ne marche pas du jour au lendemain mais passe par plusieurs étapes. Il en est de même pour le début des solides: il a beaucoup à découvrir avant de pouvoir profiter pleinement de cette nouvelle alimentation. C’est la raison pour laquelle il faut maintenir l’apport de lait au-delà de six mois tout en lui donnant l’occasion de découvrir tout ce qui touche aux aliments: leur apparence, leur texture, leur odeur, leur saveur  et les variations de température.

.

Alors pour juger si votre bébé est prêt pour la diversification, s’il est vraiment intéressé, installez-le à table avec vous et avec le reste de la famille, soit sur vos genoux, soit sur sa chaise haute s’il y est bien. Il a alors tout le loisir de regarder les plats, d’observer comment vous les gérez et de les découvrir, si vous laissez à sa portée des aliments bien cuits (ou mûrs) coupés en forme de bâtonnets faciles à saisir par bébé. IMG_1546Image

Le bébé observe, touche, écrase, saisit et porte à la bouche ce qu’il arrive à saisir. Ceci est sa réaction naturelle car, pour lui, l’aliment n’est qu’un objet de plus. Il ne sait pas encore qu’une fois ingurgité, cela pourra atténuer sa faim. Pour lui, c’est le sein ou le biberon qui satisfait ses besoins.

Si vous craignez que votre bébé ne sache pas comment gérer ce qu’il met à la bouche, ne vous inquiétez pas: ce qu’il ne sait pas comment gérer sera tout simplement recraché.téléchargement Ce qui va engendrer un temps de nettoyage après chaque repas pendant cette période de transition entre l’apport de lait et l’introduction des solides.

1Le prochain article sera axé sur « quels apports alimentaires? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s