LE REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN : Quand faut-il s’inquiéter?

Le reflux gastro-œsophagien ou RGO, est la remontée involontaire du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Pendant la digestion, l’estomac se remplit d’acide gastrique qui accompagne alors les liquides et les aliments qui remontent le long de l’œsophage jusque dans la gorge, la bouche et même jusqu’à l’oreille moyenne en passant par la Trompe d’Eustache. 

Courant chez les bébés, il provoque des régurgitations. Sans gravité, il peut disparaître spontanément lorsqu’il fait l’acquisition de la position assise puis de la station debout.

Chez certains enfants, le reflux peut perdurer et engendrer des problèmes difficiles à interpréter. A l’examen, rien de particulier n’apparaît mais différents signes cliniques peuvent vous alerter :

  • Votre enfant est souvent malade : rhumes, rhino-pharyngites, otites
  • Il tousse la nuit et se réveille fréquemment en pleurant
  • Il a mauvaise haleine et sa dentition est abimée par le contact récurrent avec l’acide gastrique qui détruit peu à peu l’émail des dents 
  • Il passe par des phases de refus alimentaire 

Votre généraliste ou le gastro-entérologue peut prescrire des examens complémentaires afin de détecter un éventuel reflux mais cet examen ne permet de vérifier la présence d’une remontée gastrique qu’à cet instant T. Un traitement sur une période de trois semaines est parfois plus efficace : la disparition des symptômes vient confirmer la présence d’un RGO chez certains enfants. 

  • Même si en effet le RGO est fréquent chez les tout-petits, s’il persiste, il faut prendre les mesures nécessaires pour le réduire au maximum. Voici certaines approches qui ont fait leurs preuves :
  • Installer le bébé sur un plan incliné durant la nuit et les temps de sieste
  • Le maintenir en position assise après la prise du repas
  • Éviter de saisir votre bébé sous les aisselles pour le sortir du transat ou de la chaise haute car cela tire sur le diaphragme et ouvre le cardia, ce qui permet au contenu de l’estomac de remonter. Prenez plutôt l’habitude de placer une main sous les fesses et sous la tête pour le changer de position. 
  • Modifiez son alimentation pour réduire l’acidité dans l’estomac
  • Éliminez les grignotages entre les repas : à chaque fois que votre enfant mange, il produit à nouveau de l’acide gastrique.
  • La prise de médicaments prescrits par votre médecin qui réduisent le taux d’acidité. Les remontées gastriques continuent mais ne sont plus accompagnées d’acide.

Dans certains cas sévères il faut recourir à une intervention chirurgicale, le NISSEN, qui vise à renforcer la fermeture du sphincter intérieur de l’œsophage.