Mon enfant recrache les morceaux…….

« Ma fille a deux ans, presque trois, et les repas durent parfois une heure ou même plus……

Elle garde les morceaux en bouche et les mâchouille. Au bout d’un moment, elle recrache tout pour prendre une nouvelle bouchée !

J’ai beau lui dire d’avaler…rien n’y fait !  Je me demande comment elle va se débrouiller à la cantine une fois en petite section. »

Cette même scène se déroule chez plusieurs familles. Et les parents ne savent plus que faire pour aider leur petit dernier à ingurgiter assez d’aliments pour grossir et grandir normalement. 

 Un bilan chez l’orthophoniste peut aider à déterminer les raisons pour lesquelles cette petite fille pleine de bonne volonté ne parvient pas à gérer les textures plus consistantes.   

En effet, un bilan complet des fonctions bucco-faciales et de la déglutition permet de déterminer si cette petite fille rencontre des difficultés :

  1. Liées à sa sensorialité :
  • Elle ne sent pas bien se qui se passe dans sa bouche et elle ne sait pas comment gérer le morceau qui y est placé (hyposensibilité).
  • Elle est très sensible et elle a l’impression que ce petit morceau en bouche est énorme et prend toute la place. Elle ne sait plus qu’en faire et s’en débarrasse dès qu’elle le peut. 
  1. Liées à sa motricité :
  • Sa langue n’est pas assez mobile pour aller chercher le morceau et le placer entre ses molaires et ensuite le transférer sur les molaires de l’autre côté de la bouche. 
  • Elle ne parvient pas à coordonner les mouvements des lèvres, de la langue et des mâchoires pour parvenir à broyer le morceau suffisamment pour l’avaler.

 Ce n’est qu’après ce bilan complet que l’orthophoniste pourra déterminer comment accompagner au mieux la petite patiente pour l’aider à surmonter ses difficultés avant son entrée à l’école.


L’orthophonie à distance : l’importance d’accompagner les parents.

Nous vivons une période de bouleversements dans notre vie personnelle mais aussi professionnelle. 

Plus de contacts directs avec nos patients, avec leurs parents…Mais c’est un moment où soutenir la famille est primordial. 

Devons-nous interrompre notre suivi parce que nous ne pouvons plus nous rendre sur notre lieu de travail ?

 Pour ma part, je ne peux pas concevoir cette mise à distance et j’ai poursuivi mon travail en établissant un contact téléphonique avec les parents de mes petits patients ainsi qu’avec les parents de nouveau-nés hospitalisés. Cet échange a été suivi d’un envoi de fiches tirées de « l’Accompagnement Parental A La Carte » pour soutenir les recommandations données lors des échanges téléphoniques. Car nous savons très bien qu’à la fin de cet appel, 80 % de nos paroles s’évaporent et vont rejoindre le monde parallèle des « bonnes paroles d’orthophonistes ». 

Soutenir notre projet de stimulation et/ou de rééducation avec les fiches d’activités tirées de « L’Accompagnement parental A La Carte » a encore plus de sens aujourd’hui.  

C’est la raison pour laquelle ce document de 692 fiches est à nouveau disponible en ligne.

De nouvelles fiches de stimulation concernant les tout-petits de 0/4 mois seront également mises à disposition sur ce blog. 




Que proposer comme premiers aliments à votre bébé?

Il est généralement recommandé d’introduire de nouveaux aliments au bébé entre 4 et 6 mois.

Si cet âge est préconisé, il ne faut pas oublier que jusqu’à l’âge de 12 mois, c’est le lait qui constitue l’apport alimentaire principal de votre bébé. Il a donc plusieurs mois devant lui pour découvrir cette nouvelle alimentation sur le plan visuel, tactile, olfactif et gustatif. Lire la Suite


La diversification alimentaire: que proposer?

Vers l’âge de quatre à six mois, la question du passage à une alimentation solide fait son apparition. C’est en effet l’âge où l’on s’attend à ce que le nourrisson modifie son alimentation pour répondre à ses besoins. Certains bébés sont prêts pour ce changement alors que d’autres ne s’y intéressent pas avant l’âge de huit mois, voire plus, et ils préfèrent alors conserver une alimentation à base de lait. Lire la Suite


La diversification alimentaire: quand commencer?

L’introduction des solides est un sujet qui intéresse beaucoup les parents ainsi que les professionnels. D’autant plus qu’aujourd’hui, il est possible de diversifier dès l’âge de quatre mois, si on en croit les rayons de céréales pour bébés. ImageIl y a aussi tout le questionnement autour des allergies alimentaires et le protocole qui permet de les éviter.

Je vous propose de regarder cette étape de plus près, comme toute étape du développement de l’enfant. Lire la Suite



Quel biberon choisir?

Le choix du biberon dépend principalement de la tétine qui est la mieux adaptée à la succion de votre bébé ou de votre tout-petit.  Et à chaque tétine correspond un biberon. Il est parfois difficile d’adapter une tétine à un autre biberon……..

Néanmoins, voici quelques biberons qui seront peut-être mieux adaptés aux besoins de votre enfant. Lire la Suite


Trucs et Astuces: le choix de la tétine

ASTUCE

Le choix de la tétine est souvent fait par l’enfant mais vous pouvez déterminer très tôt comment la succion du nouveau-né fonctionne. Si vous placez votre petit doigt propre (préalablement  trempé dans du lait maternel ou le lait de votre tout-petit)  dans sa bouche, vous pouvez sentir très vite si le mouvement de la langue  est situé plus vers la pointe de langue, le milieu ou plus à la base de la langue, au fond de la bouche. Lire la Suite